L’indemnité de congé

congéUne entreprise légale aux yeux de la loi et qui suit le Code de travail en vigueur doit accorder aux employés un droit de congé. Quand un salarié part en congé, notamment si c’est un congé payé, l’entreprise a l’obligation de lui verser une certaine somme. Cette somme sera allouée au salaire et il y a certaines formules qui permettent de calculer cela selon le contrat de l’employé.

Le calcul de l’indemnité de congé

Il existe deux méthodes pour calculer l’indemnité versée à un salarié qui part en congé. L’administration de l’entreprise doit examiner votre cas au sein de la société avant d’appliquer la règle qui convient à votre situation. Il est du devoir de vous indiquer la meilleure méthode de calcul qui sera à votre avantage.

La première manière de calculer l’indemnité de congé d’un salarié fixe au sein d’une entreprise étant le « maintien de salaire » pendant une période de congé payé. C’est une pratique qui consiste à calculer votre indemnité de congé au même titre que votre salaire. Ce qui veut dire que l’employeur doit considérer votre congé comme étant un jour normal travaillé et qu’il doit verser une somme égale à votre salaire. Si le maintien de salaire vous a été proposé au moment de la signature de contrat, celui-ci devrait être appliqué et vous devriez bénéficier d’une indemnité identique à ce que vous percevez quotidiennement comme salaire.

Quant au second calcul qui est « la règle du dixième », le salarié perçoit le 1/10e de ce qu’il doit toucher dans une année de référence. Chaque société à sa propre manière de calculer cette année de référence, et cette deuxième méthode s’applique selon la durée conventionnelle de l’année de référence. Cependant, si le salarié perçoit cette forme d’indemnité, les primes affectées aux conditions de travail telles que les primes annuelles et autres ne sont pas prises en compte.